L’histoire du vieux seau

Le vieux seau
Bonnenuitmonange.com Copyright 2017

Il était une fois un monastère perdu dans la campagne, où des moines menaient une vie paisible. 

Tous les jours, un moine prenait une canne en bois solide, accrochait de chaque côté un seau, et partait jusqu’à la source. Trois heures de marche à l’aller, il puisait l’eau pour le monastère, et trois heures de marche au retour.

L’un des seaux était âgé, déformé par le temps, fêlé par l’usage. L’autre seau était neuf, rond, parfait.

Un après-midi, le moine qui revenait de la source, entendit le vieux seau se plaindre :  « Je suis vieux, je suis fragile, je suis fêlé, je ne sers pas à grand chose. Toi, dit-il au seau tout neuf, quand nous rentrons au monastère, tu es plein d’eau, jusqu’à ras bord. Alors que moi, avec mes trous, j’arrive au mieux à moitié plein. Sans doute, les moines se débarrasseront bientôt de moi. »

En entendant ces paroles, le moine fut pris de compassion. Il s’arrêta sur le bord du chemin, pris le vieux seau entre ses mains et lui dit : « J’ai quelque chose à te montrer. Regarde le chemin, regarde le côté sur lequel tu perds plus de la moitié de ton eau. Tu vois toutes ces fleurs ? C’est grâce à toi qu’elles sont si belles, car sans toi pour les arroser, elles ne pousseraient pas. Ce sont aussi ces fleurs qui égayent ma longue marche ».

Et le seau devint fier et heureux de ses fragilités.

Accepte tes faiblesses et tes forces avec bonheur, petit homme. Elles portent toutes deux leur part de lumière.

Une histoire pour apprendre à se ressourcer

ressource toi
Bonnenuitmonange.com Copyright 2017

Tu es un petit être humain débordant de vie. Tu vibres à la même énergie qu’un arbre, une fleur, un chat, un oiseau… tous les animaux, les arbres, les plantes, tous les êtres humains vibrent à la même énergie que toi.

Alors, lorsque tu te sens énervé ou fatigué, rapproche-toi du monde auquel tu appartiens. Laisse ta chambre, tes jouets, la télévision… tous ces objets inertes, sans âme et sans vie. Cherche les bras de ta maman ou de ton papa, caresse ton animal, trouve un petit coin dehors avec de l’herbe et des arbres… et ressource-toi.